Publié le 02/01/2018

Le DPC

Instauré par la loi HPST, le Développement professionnel continu (DPC) est une obligation qui s’inscrit dans une démarche permanente pour l’ensemble des professionnels de santé médicaux et paramédicaux.

Le DPC a pour objectif d’optimiser l’évaluation des pratiques professionnelles, d’améliorer la qualité et la sécurité des soins pratiqués par les professionnels de santé.

Il associe l’analyse des pratiques professionnelles à l’acquisition ou l’approfondissement des connaissances et des compétences. Il vise à améliorer les pratiques professionnelles, par le moyen d’actions d’évaluation des pratiques et de formation.

Cette obligation nouvelle s’inscrit dans des programmes annuels ou pluriannuels qui doivent se conformer à une orientation nationale ou régionale, et répondre à certains critères méthodologiques déterminés par les décrets.

L’ANFH engage une série d’actions pour accompagner les établissements et les professionnels de santé dans cette démarche :

•construction d’une offre de formation, des outils méthodologiques et adaptation des logiciels, à l’intention des établissements adhérents;

•Evolution de l’organisation de l’ANFH pour l’intégration du DPC des médecins hospitaliers.

La mise en place du DPC renforcera la cohérence de la formation de l’ensemble des professionnels de santé en favorisant le développement d’actions communes des personnels médicaux et paramédicaux.

Le décret qui précise les modalités de mise en œuvre par les professionnels de santé de leur obligation de développement professionnel continu a été publié le 8 juillet 2016 par décret.

Il précise également les missions des conseils nationaux professionnels ainsi que les missions et les instances de la nouvelle Agence nationale du développement professionnel continu. Il recentre le rôle des commissions scientifiques indépendantes sur l'évaluation des actions proposées par les organismes préalablement enregistrés auprès de l'agence.