Publié le 31/03/2017

Création du Comité de suivi des cycles licence, master et doctorat

Le Comité de suivi des cycles licence, master et doctorat est créé pour une durée de cinq ans auprès du ministre chargé de l’enseignement supérieur par l’arrêté du 3 mars 2017 relatif au comité de suivi des cycles licence, master et doctorat.
 
Il comprend trois commissions pour chacun des cycles de l’enseignement supérieur.
 
Il est composé de représentants d’universités, d’organismes de formation, d’organismes de recherche, d’enseignants-chercheurs, d’étudiants, de familles (parents d’élèves), de salariés, d’employeurs, ainsi que des ministères chargés de formations de l'enseignement supérieur.
 
Sa mission principale est le suivi de la mise en œuvre des textes relatifs au cadre national des formations et aux diplômes nationaux de licence, de licence professionnelle, de master et de doctorat.
 
Il l’assure en conduisant une réflexion sur :
 
  • La qualité des formations tout au long de la vie, au regard notamment de leurs objectifs en matière de poursuite d'études et d'insertion professionnelle des diplômés ;
  • La cohérence entre les formations des différents cycles de l'enseignement supérieur et, pour le cycle licence, avec les formations de l'enseignement scolaire ;
  • L'articulation entre les formations conduisant aux diplômes nationaux de licence, licence professionnelle, master et doctorat et les autres filières de formation relevant du même cycle, notamment celles conduisant au même grade universitaire ;
  • L'évolution des cursus, l'approche par les compétences et la mise en œuvre des référentiels de compétences, les innovations pédagogiques et la réussite des étudiants ;
  • Les dénominations des diplômes et leur lisibilité. A ce titre, le comité organise les consultations conduisant aux révisions périodiques des nomenclatures des mentions de diplômes en associant la communauté universitaire.
Les propositions et les travaux du comité (orientés par une lettre de mission)sont rendus publics, notamment sous la forme d'un rapport annuel, et sont présentés chaque année devant le Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche.