Publié le 14/11/2019

Egalité femmes hommes

L’ANFH obtient la note globale de 89/100 à l’index de l’égalité femmes-hommes pour 2019.

Dans la vie professionnelle et dans la vie publique, les femmes peuvent être confrontées à des discriminations, et les inégalités qu’elles rencontrent se cumulent au fil du temps. De très nombreuses dispositions ont été prises afin de progresser vers l’égalité femmes-hommes. 

Dès 1983, les obligations internationales et européennes de la France en matière d’égalité entre femmes et hommes dans l’emploi ont été transposées et figurent notamment dans le code du travail. 

Depuis le 1er septembre 2019, toutes les entreprises de plus de 250 salariés sont notées en vertu d'un index qui mesure les inégalités salariales. 

Dans ce cadre, l’ANFH a répondu à l’index de l’égalité femmes-hommes, dispositif obligatoire qui vise à objectiver l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes avec des données précises et identiques « à poste et âge comparables » rassemblées autour de 5 indicateurs :

  • L’écart de rémunération
  • L’écart de répartition des augmentations individuelles
  • L’écart de répartition des promotions
  • Le pourcentage de salariées augmentées à leur retour de congé maternité
  • Le nombre de femmes et d’hommes dans les 10 plus hautes rémunérations

L’index permet à chaque entreprise de mesurer où elle se situe en matière d’égalité professionnelle, la note minimale attendue étant de 75/100.

L’ANFH a obtenu un score maximal sur 3 des 5 critères réglementaires.

En obtenant 89 points (la moyenne nationale atteignant à peine 80), l’ANFH se situe parmi les meilleures en la matière.