Publié le 07/02/2020

Diplôme d'Etat d'infirmier de bloc opératoire : conditions et épreuves d’admission

A partir de la rentrée universitaire 2020, les conditions et les épreuves d’admission pour l’entrée en formation du DE IBODE sont modifiées par l’Arrêté du 28 janvier 2020.

Conditions d’admission

  • La condition de justifier de deux années minimum d'exercice, en équivalent temps plein, soit de la profession d'infirmier, soit de la profession de sage-femme, au 1er janvier de l'année du concours est supprimée.
  • Pour les personnes titulaires d'un diplôme étranger d'infirmier ou de sage-femme non validé pour l'exercice en France, la condition de « justifier d'un exercice professionnel de vingt-quatre mois apprécié en équivalent temps plein » est supprimée.

Par conséquent, pour être admis, les candidats doivent désormais:

  • être titulaires soit d'un diplôme, certificat ou autre titre leur permettant d'exercer sans limitation la profession d'infirmier, soit d'un diplôme, certificat ou autre titre leur permettant d'exercer la profession de sage-femme ou d'une autorisation d'exercice délivrée par le ministre chargé de la santé
  • avoir subi avec succès les épreuves d'admission à la formation préparant au diplôme d'Etat d'infirmier de bloc opératoire, organisées par chaque école agréée sous la responsabilité du directeur général de l'agence régionale de santé
  • avoir acquitté les droits de scolarité fixés par arrêté ministériel
  • avoir souscrit par convention l'engagement d'acquitter les frais d'enseignement fixés par le conseil d'administration de l'organisme gestionnaire dans le cas où les candidats prennent leur formation en charge. Dans le cas contraire, cette obligation est souscrite par l'employeur.

Epreuves d’admission

Les conditions pour se présenter aux épreuves d'admission suivantes sont supprimées :

  • un état des services avec justificatifs de l'ensemble de la carrière d'infirmier diplômé d'Etat ou de sage-femme diplômée d'Etat attestant un exercice professionnel équivalent temps plein à vingt-quatre mois minimum
  • pour les infirmiers diplômés d'Etat et les sages-femmes diplômées d'Etat exerçant leur activité dans le secteur libéral, en plus du curriculum vitae détaillé, un certificat d'identification établi par la ou les caisses primaires d'assurance maladie du secteur de leur exercice et une attestation d'inscription au rôle de la patente ou de la taxe professionnelle pour la période correspondant à leur exercice établi par les services fiscaux de leur lieu d'exercice et tout autre document permettant de justifier des modes d'exercice et des acquis professionnels postérieurs à l'obtention du diplôme d'Etat d'infirmier ou de sage-femme.

La condition suivante est ajoutée :

  • Dans le cas où le candidat n'est pas encore titulaire du diplôme d'Etat d'infirmier ou de sage-femme, il doit fournir une attestation d'inscription en dernière année d'études conduisant à l'un de ces deux diplômes. En cas de succès au concours, l'admission définitive du candidat est subordonnée à la justification par celui-ci qu'il est titulaire de l'un des diplômes précités. A défaut, il perd le bénéfice du concours.