++

Infirmier(ère) de bloc opératoire

Infirmier(ère) de bloc opératoire

Accueil
Définition: 

Prendre soin des personnes devant bénéficier d'interventions chirurgicales, endoscopiques et autres actes techniques invasifs à visée diagnostique et/ou thérapeutique.
Organiser et réaliser des soins et des activités en lien avec le geste opératoire, en pré, per et post interventionnel.
Mettre en oeuvre des mesures d'hygiène et de sécurité en tenant compte des risques inhérents à la nature des interventions et à la spécificité des patients, au travail en zone protégée, et à l'utilisation de dispositifs médicaux spécifiques.
.

Famille: 
Soins
Sous-famille: 
Soins infirmiers
Niveau d'études minimum: 
Niveau III (Bac + 2)
Référentiel
Activités: 
Accueil, encadrement et accompagnement pédagogique de personnes (agents, d'étudiants, stagiaires, etc.)
Contrôle, préparation, présentation et utilisation des dispositifs médicaux stériles et non stériles
Gestion d'équipements, de dispositifs médicaux et de produits au bloc opératoire et dans les secteurs associés
Réalisation de mesures de qualité et de sécurité au bloc opératoire et dans les secteurs associés
Réalisation de soins auprès d'une personne bénéficiaire d'une intervention
Réalisation de soins et d'activités liées à l'intervention et au geste opératoire
Réalisation et contrôle de mesures d'hygiène en bloc opératoire et dans les secteurs associés
Transmission d'information, organisation, planification en bloc opératoire
Veille spécifique à son domaine d'activité
Savoir-faire requis: 
Analyser la qualité et la sécurité en bloc opératoire et en salle d'intervention, déterminer les mesures appropriées
Choisir et mettre en oeuvre les techniques et pratiques adaptées au patient, au regard de son métier/sa spécialité
Concevoir et mettre en oeuvre des modes de prise en charge des personnes adaptés aux situations rencontrées en bloc opératoire
Concevoir, formaliser et adapter des procédures/protocoles/modes opératoires/consignes relatives à son domaine de compétence
Organiser et coordonner les activités de soins liées au processus opératoire
Transférer un savoir-faire, une pratique professionnelle
Travailler en équipe/en réseau
Utiliser, mettre en oeuvre des techniques et des pratiques adaptées à la chirurgie abdomino-pelvienne et vasculaire
Utiliser, mettre en oeuvre des techniques et des pratiques adaptées à la chirurgie ostéo-articulaire
Utiliser, mettre en oeuvre des techniques et des pratiques adaptées à la chirurgie vidéo-assistée et à la microchirurgie
Connaissances associées: 
Anatomie, physiologie (12028)
Communication et relation d'aide (44021)
Gestion du stress (15097)
Hygiène hospitalière (43403)
Organisation du travail (42887)
Réglementation en hygiène, sécurité et conditions de travail (42817)
Risques et vigilances (42815)
Soins (43412)
Stérilisation (43422)
Techniques et organisation des soins en bloc opératoire (43449)
Formation / VAE
Formations: 

Diplôme d'Etat d'infirmier de bloc opératoire (DEIB) (43449)

Certificateur: 
Ministère chargé de la santé
Valideur: 
Direction régionale de la Jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS)
Voie d'accès au diplôme: 

En cours d'emploi


Formation professionnelle tout au long de la vie

Admissibilité: 

 Epreuve écrite et anonyme composée de 20 questions courtes portant sur le programme de la formation sanctionnée par le diplôme d'Etat d'infirmier (1h 30, notée sur 20 points).
Elle évalue notamment les connaissances acquises en anatomie-physiologie, hygiène, chirurgie et législation.
Sont déclarés admissibles les candidats ayant obtenu une note au moins égale à 10 sur 20.


Conditions



  • Etre titulaire du Diplôme d'Etat d'infirmier(ère)

  • Compter 2 ans d'exercice professionnel (quelle que soit la spécialité)
Modalités d'admission: 

Epreuve orale


Exposé sur un sujet d'ordre professionnel faisant appel à des connaissances cliniques (10 mn), suivi d'un entretien avec le jury (10 mn) + 20 mn de préparation.
Les candidats d'une même séance d'admission sont interrogés sur une question identique.
Le candidat pour être admis doit obtenir au moins 10/20.
L'ensemble des épreuves d'admissibilité et d'admission est noté sur 40. Sont déclarés admis les candidats les mieux classés ayant une note égale ou supérieure à 20,  dans la limite de la capacité d'accueil de l'école.

Jury: 

Jury du diplôme



  • le directeur général de l'agence régionale de santé ou son représentant 

  • le directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, président, ou son représentant

  • le conseiller scientifique d'une école d'une autre région, ou son représentant, médecin spécialiste qualifié en chirurgie, enseignant dans une école d'une autre région

  • un directeur d'école ou un cadre infirmier de bloc opératoire diplômé d'Etat enseignant dans une école d'une autre région

  • un médecin spécialiste qualifié en chirurgie

  • un cadre infirmier de bloc opératoire diplômé d'Etat accueillant des élèves en stage ou un infirmier de bloc opératoire diplômé d'Etat ayant une expérience professionnelle au moins égale à 3 ans.

 VAE : Le jury de validation des acquis de l’expérience compétent est le jury du diplôme d’État d’infirmier de bloc opératoire nommé par le préfet de région

Programme: 

La formation est dispensée dans des écoles d'infirmiers de bloc opératoire


Durée


2295 h, soit 70 semaines répartie en :


Enseignement théorique (870h soit 29 semaines) structuré en 4 modules


1.Hygiène hospitalière et prévention des infections nosocomiales
2.L'infirmier de bloc opératoire et l'environnement technologique
3.L'infirmier de bloc opératoire et la prise en charge de l'opéré au cours des différents actes chirurgicaux
4.L'infirmier de bloc opératoire dans la maitrise de sa fonction


Enseignement clinique (1365 h soit 39 semaines)


Stages obligatoires et optionnels


Suivi pédagogique et formation autogérée (60 h soit 2 semaines)


 

Allègements / dispenses: 

Possibilités de dispenses d'enseignement pour des infirmiers diplômés d'Etat justifiant d'une expérience professionnelle en bloc opératoire

Obtention du diplôme: 

Avoir validé les 4 modules d'enseignement théorique, les mises en situation professionnelle et des stages. Etre titulaire de l'attestation de formation aux gestes et soins d'urgence (AFGSU) de niveau 2. Avoir réussi l'examen final du DE d'infirmier de bloc opératoire comprenant : - épreuve écrite : réalisation d'un travail d'intérêt professionnel pour évaluer les capacités d'analyse et de réflexion du candidat (notée sur 40). Le candidat doit obtenir une note au moins égale ou supérieure à 20. - épreuve de mise en situation professionnelle : évaluation des acquisitions théoriques et pratiques. (5 h, notée sur 40 points et réalisée dans le bloc opératoire en présence de 2 examinateurs). Toute note inférieure à 20 sur 40 est éliminatoire. 

VAE (Validation des Acquis de l'Expérience): 

VAE ouverte aux candidats justifiant d’un DE infirmier et ayant exercé un certain nombre d'activités en rapport direct avec le diplôme d'Ibode durant 3 ans :



  • au moins 3 activités dans le domaine intitulé « réalisation de soins et d'activités liées à l'intervention et au geste opératoire » ;

  • au moins 2 activités dans le domaine intitulé « réalisation de soins auprès d'une personne bénéficiaire d'une intervention » ;

  •  au moins 3 activités dans le domaine intitulé « mise en œuvre et contrôle de mesures d'hygiène en bloc opératoire et dans les secteurs associés » ;

  • au moins 2 activités dans le domaine intitulé « mise en œuvre de mesures de qualité et de sécurité en bloc opératoire et dans les secteurs associés».

Le candidat dont la demande de validation des acquis de l’expérience est recevable renseigne le livret de présentation des acquis de l’expérience qui tient compte du référentiel de compétences.


L’entretien avec le jury a a une durée maximum de 1h. Il a pour but de permettre au jury de vérifier si les acquis dont fait état le candidat correspondent aux aptitudes, compétences et connaissances exigées pour la délivrance du diplôme d’État d’infirmier de bloc opératoire.


En cas de validation partielle, le candidat dispose d'un délai maximal de 5 ans pour :poursuivre et enrichir son expérience professionnelle avant de déposer un nouveau livret de présentation des acquis et de se représenter devant le jury ou suivre et valider, dans le cadre de la formation préparant au DE d’infirmier de bloc opératoire, la ou les unités d’enseignement qui correspondent aux compétences non validées.  

Informations complémentaires: 
Accès recrutement
Statut dans la FPH: 

Catégorie : A

Corps des infirmiers en soins généraux et spécialisés 

Grades


  • Infirmier(ère) de bloc opératoire de classe normale (8 échelons)

  • Infirmier(ère) de bloc opératoire de classe supérieure (7 échelons)

A partir du 1er juillet 2012 :



  • Infirmier en soins généraux et spécialisés 2ème grade (11 échelons)

  • Infirmier en soins généraux et spécialisés 3ème grade (11 échelons)
Modalités de recrutement dans la FPH: 

Concours sur titres

Organisé au niveau de l’établissement


Condition


  • Etre titulaire du diplôme d’Etat d’infirmier(ére) de bloc opératoire, ou d'une autorisation permettant l’exercice de la profession (Code de la santé publique art. L4311-4)

Concours professionnel sur titres

Ouvert dans chaque établissement dans la spécialité "bloc opératoire" pour l'accès au 2è grade


Condition


  • Compter au moins 3 ans de services effectifs dans le 1er grade du corps et être titulaire du diplôme d’Etat d’infirmier(ére) de bloc opératoire

Quota : limité à 60 % du nombre des recrutements effectués dans le 2è grade

Promotion professionnelle

Dispositif des études promotionnelles permettant aux infirmier(ère)s comptant 2 ans de fonctions de préparer le diplôme d’Etat d’infirmier(ère) de bloc opératoire


Conditions


  • être admis en école spécialisée et obtenir un accord de prise en charge par l'établissement employeur

  • souscrire un engagement de  servir dans un établissement de la FPH d'une durée égale au triple de celle de la formation dans la limite de 5 ans à compter de l'obtention du diplôme.
     

Détachement

Intégration dans le corps de détachement  à la demande de l’intéressé(e) et avis de la commission administrative paritaire compétente.


Condition


  • Justifier du titre requis pour l’accès à ce corps.

Ressortissants européens

Condition


  • Justifier d’un titre et/ou d’une expérience professionnelle permettant l’exercice de la profession sur autorisation de l’autorité compétente et sous réserve de mesure de compensation, si les qualifications professionnelles attestées font apparaître des différences substantielles (Décret n° 2010-334 du 26 mars 2010).

Exercice du métier
Autres appellations courantes: 
Panseuse
Circulante
Instrumentiste
Aide opératoire
IBODE
Conditions d'exercice: 

Profession de santé réglementée.
L'infirmier de bloc opératoire est un infirmier spécialisé qui exerce en application du rôle propre qui lui est dévolu. Il est soumis au respect des règles professionnelles, notamment du secret professionnel.
L'activité peut varier selon le service et les spécialités chirurgicales. Elle est définie dans le cadre d'actes professionnels concernant la gestion des risques, l'organisation des soins en bloc opératoire, l'application et le contrôle des procédures de désinfection et de stérilisation des dispositifs médicaux.


Actes professionnels : Code de la santé publique, articles R. 4311-11

Travail en zones protégées, en stérilisation, en service de radiologie interventionnelle ou dans les services d'hygiène hospitalière. 

Relations professionnelles: 
Chirurgiens, personnels des services d'hospitalisation et de consultation pour la continuité des soins.
Pharmaciens et personnel de stérilisation pour le traitement et la gestion des dispositifs médicaux stériles.
Manipulateurs en électro-radiologie pour les radiologies per interventionnelles.
Ingénieurs et techniciens biomédicaux pour la maintenance préventive et curative des appareils médicaux.
Cadres formateurs pour l'encadrement des étudiants.
Environnement de travail: 

Structures


  • Etablissement de soins (bloc opératoire, unité de stérilisation centrale, ou service d'hygiène hospitalière)

Conditions


  • Horaires décalés, travail de nuit, en fin de semaine et les jours fériés.

  • Possibilités d'astreintes ou de gardes.

  • Environnement à risques (toxicité des produits, agents infectieux...) nécessitant le port d'équipements de protections stériles.

Tendances d'évolution: 
Développement de l'utilisation des outils informatiques.
Évolution des professions paramédicales dans le cadre des transferts d'activités et de coopération.
Judiciarisation des actes de santé nécessitant la mise en place d'une traçabilité de toutes les étapes de la prise en charge du patient.
Lutte contre les infections nosocomiales.
Évolutions technologiques des équipements et matériels.
Redéfinition des missions, des procédures de prise en charge et des responsabilités entre les médecins et les paramédicaux.
FPH-Etude prospective groupe infirmier
Enjeux et perspectives pour l’évolution de la pratique et de la formation d’IBODE
Mobilité professionnelle
Evolution dans le corps: 

Au 3è grade du corps des infirmiers en soins généraux et spécialisés

Au choix par inscription au tableau d'avancement établi après avis de la commission administrative paritaire par appréciation de la valeur professionnelle et des acquis de l'expérience professionnelle des agents.


Conditions


  • Etre parvenu au 5ème échelon du 2è grade

  • Compter au moins 10 ans de services effectifs dans le corps des infirmiers en soins généraux et spécialisés.

 

Évolution dans les autres corps de la FPH: 

Cadre de santé

Concours interne ou externe sur titres


Conditions


  • Compter au moins 5 ans de services effectifs dans un ou plusieurs corps des personnels infirmiers, de rééducation ou médico-techniques ou équivalent du secteur privé.

  • Etre titulaire du diplôme de cadre de santé (ou de certificats équivalents).
Évolution fonctionnelle: 

Infirmière hygiéniste

L'infirmier hygiéniste joue un rôle important dans la lutte contre les infections nosocomiales. Travaillant de façon isolée dans un établissement, ou membre d'une équipe pluridisciplinaire (Equipe Opérationnelle d'Hygiène Hospitalière, en fort développement), il apporte son expérience des soins infirmiers et ses connaissances en matière de qualité et de sécurité des soins à l'ensemble des soignants et principalement auprès du corps infirmier.


Activités


  • Participer au programme de gestion et de réduction des risques infectieux nosocomiaux.

  • Sensibiliser et former les professionnels de santé dans le domaine du risque infectieux.

  • Participer, en collaboration avec les membres de l'EOHH, aux instances concernées.

Source : Valipro Infirmier hygiéniste