L'ANFH

Les priorités de l'ANFH pour la période 2016-2019

Le projet stratégique de l’ANFH a été adopté le 17 juin 2015 lors de l’Assemblée générale. Fruit de nombreuses discussions, cette feuille de route structure l’action de l’Association pour 2016-2019.

Tous les quatre ans, les administrateurs remettent l’ouvrage sur le métier : il s’agit de redéfinir les ambitions et priorités de l’ANFH, forts des enseignements de la période précédente et conscients des nouveaux défis à relever. Ils sont directement liés à l’environnement dans lequel évoluent l’ANFH et la fonction publique hospitalière : une pression économique, de nouvelles ambitions pour la formation professionnelle définies par la loi du 5 mars 2014, l’évolution des métiers et de la démographie dans la FPH, la réforme territoriale ou encore les nouvelles technologies. Ce projet stratégique mobilise administrateurs et salariés autour d’une vision commune, avec, toujours en ligne de mire, la qualité de prise en charge des patients.
Insérer la formation dans la dynamique des parcours professionnels et fluidifier l’accès aux services de l’ANFH étaient les grandes lignes directrices du projet stratégique 2012-2015. Durant cette période, l’Association a notamment peaufiné son offre de formation avec plus de 600 thématiques – via les plans d’action régionaux –, et amélioré ses outils de gestion en équipant plus de 1 900 établissements des logiciels Gesform et Gesplan. Le dispositif d’accompagnement des établissements à la GPMC a été renforcé par la réalisation de cartographies régionales et l’utilisation de Gesform GPMC pour mieux gérer les données métiers. L’ANFH a également participé à la mise en oeuvre du Développement professionnel continu (DPC) médical en finançant 47 795 départs en formation de praticiens hospitaliers.
Quels nouveaux projets vont s’inscrire dans la continuité de ces chantiers ? Quelles thématiques préfigurent les nouvelles ambitions de l’ANFH ? Zoom sur les principales actions amenées à se déployer autour de trois axes : « se former, se réaliser », « anticiper, soutenir », « connecter, partager ».

ACCÉS AUX FORMATIONS CERTIFIANTES, QUALIFIANTES ET DIPLÔMANTES

D’ici 2019, l’ANFH veut augmenter le nombre de formations certifiantes, qualifiantes ou diplomantes financées. Soutenir l’ascenseur social, notamment via les Études promotionnelles et l'égalité d’accès à la formation, demeure en effet l’un des fondements de l’ANFH. Et le sens des réformes successives de la formation professionnelle confirme la pertinence du modèle construit par les hospitaliers.

ANCRER LA CULTURE "DPC"

Après la période d’installation du dispositif, vient la phase d’ancrage de la "culture du DPC" dans les établissements, avec une fluidification de la gestion. Conjointement, l’ANFH facilitera la réalisation de parcours de DPC associant personnel médical et non médical. Cette mixité correspond à la réalité des prises en charges pluridisciplinaires.

AMÉLIORER L’ACCÈS À LA FORMATION DES NON SOIGNANTS

Sans toutes les fonctions supports, les soignants ne pourraient mener à bien leur mission. Aussi, l’ANFH place dans ses priorités un meilleur accès à la formation pour tous les professionnels des filières administratives, techniques et ouvrières. L’ANFH compte développer des dispositifs de formation, des parcours de professionnalisation et réaliser des études métiers afin d’identifier les publics cibles ainsi que les besoins en compétences. Plusieurs délégations agissent déjà en ce sens. En Nord-Pas-de-Calais, le projet Safitech, initié en 2012 avec l’association H360, a permis à 200 agents de la filière technique hospitalière de suivre des parcours de formation « transverses » (pour soutenir l’intégration et la mobilité, le management des équipes) et plus spécifiquement « métiers ». La délégation Océan Indien a élaboré, en 2012, sept modules de formation à destination des personnels ouvriers (391 agents en ont bénéficié). Un DAEU « métiers de l’hôpital » a égalenment été créé en collaboration avec l’université de La Réunion : 15 à 18 agents de catégorie C préparent le diplôme chaque année avec un taux de réussite de 100 %.

FAVORISER L’ACQUISITION DES SAVOIRS DE BASE

Certains agents, peu diplômés, éprouvent des difficultés par manque de connaissances élémentaires. Ils se montrent souvent réticents par rapport à la formation. Pour changer cette situation qui nuit à leur activité et à l’avancée de leur carrière, l’ANFH veut renforcer son action en faveur des savoirs de base et des compétences compétences clés, en proposant à l’ensemble des adhérents une offre de services pour soutenir ces publics vulnérables. La délégation Midi-Pyrénées s’est emparée de cette thématique en 2013. Objectifs : offrir aux établissements une meilleure connaissance de la problématique pour les aider à l’intégrer dans leur politique sociale ; accompagner les publics concernés pour qu’ils accèdent à la formation. Une trentaine d’agents ont suivi le parcours de formation depuis septembre 2015 et une centaine bénéficiera du dispositif en 2016.

DÉVELOPPER LA VEILLE ET LA PRODUCTION DE DONNÉES MÉTIERS

L’ANFH a créé plusieurs dispositifs pour accompagner la démarche GPMC des établissements, comme les cartographies régionales. Ces études « prospective métiers-compétences » offrent aux établissements leur propre cartographie des métiers, qu’ils peuvent contextualiser dans leur environnement. Avec des données consolidées au niveau régional, les délégations ANFH disposent d’informations pour alimenter la construction de leurs politiques. Fin 2016, 18 délégations sur 26 auront réalisé leur cartographie. Le projet stratégique propose d’évaluer la pérennisation de ces études et d’améliorer l’exploitation de leurs données. L’ANFH souhaite également développer la dimension partenariale avec les acteurs institutionnels et prendre en compte la réforme territoriale. Les délégations ANFH Rhône et Alpes ont été les premières à réaliser une cartographie commune. Une journée interrégionale de travail autour des résultats complétera, en mai 2016, cette initiative.

INTÉGRER DES MODALITÉS DE FORMATION INNOVANTES

L’ANFH veut promouvoir et faciliter l’accès aux modes innovants (FOAD, simulation, e-learning, Mooc...), qui apportent une nouvelle dimension à l’offre de formation et remportent l’adhésion des agents. Le sur-mesure et la souplesse de ces modes permettent de s’adapter finement aux besoins des stagiaires et aux contraintes des établissements. La délégation Nord-Pas-de-Calais, précurseur dans ce domaine, a développé une bibliothèque de ressources via une plate-forme FOAD, mise en ligne en partenariat avec l’Éducation nationale. Opérationnel depuis 2010, cet espace propose des modules sur le management, la gestion des risques infectieux et la bureautique, suivis par environ 350 agents par an. En 2015, l’action de formation nationale « Améliorer la qualité et la sécurité des patients sous chimiothérapies orales » propose également durant l’intersession des modules e-learning.

ÉLARGIR L’ACCÈS AUX SERVICES EN LIGNE

Toujours en lien avec les nouvelles technologies, l’ANFH souhaite étendre son offre de services en ligne en finalisant et déployant le logiciel Gesform Évolution à destination des établissements.
Des outils de suivi des fonds adaptés aux nouveaux besoins des établissements et à l’augmentation du nombre de mécanismes de financement vont naître. L’ANFH compte renforcer sa présence sur le web pour privilégier les échanges d’informations en ligne avec les établissements (plateforme « offre de service»), les agents, et en interne (banque de ressources pour les salariés de l’ANFH). 

[se former | se réaliser] 

Soutien à l’évolution des compétences pour tous les agents, développement de la certification, des parcours qualifiants et de la promotion professionnelle.

[anticiper | soutenir] 

Renforcement de l’articulation de la formation avec les stratégies d’établissements de la fonction publique hospitalière.

[connecter | partager] 

Multiplication des points d’accès à la formation et à nos services pour les agents et les établissements de la fonction publique hospitalière.

Laisser un commentaire

Veuillez vous identifier pour commenter

Outils et services