Métiers et compétences

 

À l’heure où le paysage sanitaire, social et médico-social se transforme, disposer d’outils de pilotage RH est devenu indispensable pour les établissements. En jeu, l’évolution des métiers et des compétences des agents de la FPH afin d’assurer la qualité de la prise en charge des patients et des résidents. La cartographie régionale des métiers, lancée en 2013, est l’un de ces outils. Elle s’inscrit dans la dynamique de Gestion prévisionnelle des métiers et des compétences (GPMC), pour laquelle l’ANFH accompagne ses adhérents depuis 2009.

La cartographie, c’est la vaste tâche à laquelle l’ANFH nationale et 18 de ses 26 délégations régionales s’attellent depuis près de cinq ans, soutenues par un réseau de partenaires: Agences régionales de santé, Conseils régionaux... On comptait bien, auparavant, des initiatives régionales pionnières – PACA et Océan Indien – mais le dispositif mis en place est d’une envergure inédite. Grâce à l’efficacité du processus mais aussi à l’engagement des adhérents de l’ANFH, la cartographie des métiers a associé 55% des établissements, couvrant 78% des agents des régions cartographiées. Pilotage national, synthèses régionales, résultats personnalisés… La cartographie mise sur le collectif tout en offrant des résultats régionaux, sectoriels et par établissement. Qu’il s’agisse d’un centre hospitalier, d’un EHPAD ou encore d’un foyer départemental de l’enfance, chaque entité a accès à ses statistiques propres et aux résultats consolidés.

« Aujourd’hui, les établissements ayant participé à une cartographie régionale disposent des éléments pour nourrir une démarche GPMC», commente Virginie Louise, chef de projet sur les cartographies régionales à l’ANFH. Aujourd’hui, grâce aux données mises en lumière, le déploiement des cartographies permet effectivement aux établissements engagés dans une GPMC d’aller beaucoup plus loin, mais aussi, pour l’ANFH, de mieux accompagner ceux qui n’ont pas encore sauté le pas. La dimension collective du projet et son volet prospectif concourent également à mobiliser les établissements. « Le dispositif a donné un nouveau souffle à la GPMC», reprend Virginie Louise.

L’objectif est de mieux connaître les métiers exercés dans les établissements et leur évolution, afin d’anticiper les besoins en formation et de proposer une offre adéquate. Grâce à l’échelle territoriale, chaque délégation ANFH dispose d’une vision fine sur son périmètre, afin de mieux définir ses priorités et de façonner son plan d’actions régionales (PAR). Les établissements, de leur côté, peuvent exploiter leurs propres données, selon les priorités dégagées, et les comparer aux données régionales agrégées pour une mise en perspective et une meilleure orientation de leur politique RH et de formation. Ici, on notera une moindre qualification des agents de catégorie C, là le besoin de financer davantage d’études promotionnelles d’aide-soignants, ailleurs il s’agira de se pencher sur les formations sur des métiers en émergence à l’hôpital… Autant de situations à examiner et à accompagner, en ciblant le financement et en travaillant sur l’ingénierie de formation.

S’adapter à une réalité du terrain. Construire et déployer une offre de formation de proximité, adaptée aux établissements et aux agents afin de répondre aux besoins en métiers et en compétences identifiées sur le territoire.

Vous recherchez un métier vous pouvez consulter le GUIDE DES METIERS en cliquant ici

Outils et services