Publié le 26/09/2018

VERS UN USAGE NUMÉRIQUE RESPONSABLE DANS LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTÉ

Aujourd’hui, 3 français sur 4 possèdent un smartphone et nous passons en moyenne 2h30 par jour sur internet et les réseaux sociaux notamment.

Jamais dans l’histoire de l’homme, l’information n’a été aussi abondante et la communication aussi rapide. Cette transformation bouleverse nos manières de travailler, d’interagir et de vivre.

Son impact est particulièrement sensible en milieu hospitalier. Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) facilitent la diffusion de propos, d’images ou de sons, mettant en péril la vie privée et la réputation des individus, patients ou professionnels. C’est ainsi que, des usages spontanés et bien souvent insouciants, induisent des risques croissants dans les pratiques professionnelles.

C’est ce constat qui a incité les délégations ANFH Corse et Haute-Normandie à proposer un dispositif d’accompagnement : ÉTHIQUE 2.0, à destination des agents de la fonction publique hospitalière.

Il comprend :